L'obèse que je fus, a un message à vous transmettre : il est temps d'apprendre, comprendre et faire savoir ce qui se cache derrière le plus vital mais si dangereux fléau pour nous humains : notre aliment.

Moi l'obèse aux milles excès qui a dû pour se rendre intéressant durant toute cette période d'emprisonnement incarcéré dans cette poubelle de nourritures infâmes que je décrivais et vendais comme un camelot vend sa marchandise avec brio sur les marchés.
Moi qui ne faisait que parler de malbouffe pour exister - enfin c'est ce que je croyais - en ventant et recommandant les aliments industriels si savamment conçus à bases de formules chimiques et d’exhausteurs de goûts...
Je n’attisais pas la jalousie à l'époque puisque j’étais fort médiocre et donc tout, sauf formidable.

Et puis un jour, cette phrase m'a totalement fait réfléchir « que ton aliment soit ton médicament ». J'ai osé la formuler, et cela a totalement changé ma piètre vie d’antan en lumineuse et tellement formidable ouverture vers mon vrai chez moi.
Hippocrate m'a sauvé et il m'a remis sur le droit chemin. Il m'a donné l'appétit de la vie, la joie et le bonheur de goûter au choses simples mais tellement plus consistantes que ces drogues autorisées et valorisées qui auraient pu m'anéantir sans même apprendre, comprendre et savoir qui j'étais réellement.

Moi, Pascal Caussimon en 1999
Moi, Pascal Caussimon en 1999
Hyppocrate

Vous comprenez à présent ce qui anime ma vie. Je m'intéresse à présent à vous, non pas en tant que camelot mais en tant que responsable de devoir porter 2500 ans environs après Hippocrate cette subtile révélation « que ton aliment soit ton médicament, un remède complémentaire, pour agir sur ta santé avant toute autre chose ». C'est cette nourriture enrichissante que je veux partager avec vous et vous inviter à ma table de recommandations en tout bon sens, logique, en toute transparence et naturellement sans langue de bois. Il est temps d'apprendre, comprendre et faire savoir ce qui se cache derrière le plus vital mais si dangereux fléau pour nous humains, entendez en cela : notre aliment.

Partager